J.P. Jacot

24.03.2019

Die Frau mit den Bluthunden

Info unter: https://dodobahati.ch/

J.P. Jacot

24.03.2019

Die Frau mit den Bluthunden

Mit Hunden Wilderer aufspüren: Das ist der Auftrag aus dem Kongo an die Schweizer Tierärztin Marlene Zähner. Im Virunga Nationalpark sind einzigartige Berggorillas in Gefahr. Rebellen und Wilderer bedrohen das Paradies.
2011 erhält Marlene Zähner überraschend einen Telefonanruf aus dem Kongo: Der Direktor des Parks bittet sie um Hilfe, um gegen die grassierende Wilderei im Virunga Nationalpark vorzugehen. Der Wildbestand ist bereits fast 95 Prozent dezimiert. Insbesondere gilt es, die vom Aussterben bedrohten Berggorillas zu retten. Nach anfänglicher Skepsis willigt sie ein und reist nach Zentralafrika mitten ins Konfliktgebiet. Seither leitet die engagierte Naturschützerin und Tierärztin den Aufbau einer hochspezialisierten Hundestaffel um die Wilderei zu bekämpfen.
Marlene Zähner ist eine international gefragte Spezialistin für «Mantrailing». Sie bildete Bluthunde und ihre Führer aus, um gezielt Kriminelle aufzuspüren. Doch ihr Vorhaben erweist sich als schwierig: Die Wildhüter des Parks haben keine Erfahrung im Umgang mit Hunden und fürchten sich vor den grossen Tieren. Sie nennen sie «Simba», was Löwe auf Suaheli bedeutet. Die Infrastruktur im Ost-Kongo ist mehrheitlich zerstört – es gibt kaum Einkaufsmöglichkeiten. Alles, was Marlene für ihre Hundestaffel braucht, muss sie aus der Schweiz importieren. Schwelende Konflikte brechen auf und Marlene gerät plötzlich zwischen kriegerische Fronten.
Doch trotz stetiger Widrigkeiten setzt sie ihre Arbeit unbeirrt fort. Sechs Mal pro Jahr reist sie jeweils für zwei Wochen in den Kongo, um das Anti-Wilderer-Projekt voranzutreiben. Christian Shamavu ist der erste kongolesische Hundeführer, den Marlene ausgebildet hat. Zusammen mit seiner Familie lebt er unweit des Parkzentrums und ist eben zum dritten Mal Vater geworden. Täglich riskiert er sein Leben, um den Schutz des Parks zu gewährleisten. Bereits 175 junge Männer und Frauen sind in den letzten zehn Jahren im Kampf gegen die Wilderei gestorben.
Jean-Pierre Jacot ist ein pensionierter Psychiater aus Bern. Er hat ein Kinder-Comicbuch über die mutige Frau und ihre Hundestaffel geschrieben, um damit ihr Engagement zu unterstützen. Er stellt es in den umliegenden Schulen des Parks vor und möchte die Kinder für das Thema Wilderei sensibilisieren. Marlene, Christian und Jean-Pierre haben ein gemeinsames Ziel: Die Mystik und die Artenvielfalt des ältesten Nationalparks in Afrika, mit den letzten Berggorillas, Okapis und Waldelefanten auch für kommende Generationen zu erhalten. Der Film «Die Frau mit den Bluthunden» zeigt mit eindrücklichen Bildern, dass individuelles Engagement Grosses bewirken kann.

«DOK»: Die Frau mit den Bluthunden
Donnerstag, 21. März 2019, 20.05 Uhr, SRF 1
http://www.srf.ch/medien/news/dok-die-frau-mit-den-bluthunden/

Julia Wöhrle

19.03.2019

Distribution des livres



Julia Wöhrle

19.03.2019

Distribution des livres

Bonjour Jean

j'espère que vous êtes bien. Je ne sais pas si vous vous souvenez encore de moi mais nous avons nous rencontré une fois à Bukavu. Je travaille avec la Coordination des Ecoles Protestantes.

Au mois d'août de l'année passée nous avons reçu de Leigh Martens, avant de son départ, les livres que vous avez donné comme donation aux écoles.

Encore un grand merci pour ça. Ces livres peuvent aider à la sensibilisation des enfants et sont un outil de travail indispensable pour les écoles, surtout de la façon comme la matière est présentée.

Finalement nous avons pu distribuer les livres ici à Bukavu. Nous avons choisi des écoles primaires et secondaires des toutes les confessions et aussi les écoles privées et publiques qui se trouvent autour du parque Kahuzi Biega. Nous avons opté de donner seulement quelques livres à chaque école pour pouvoir atteindre plusieurs écoles. Les chefs d'établissements et les élèves étaient très contents. Encore une fois un grand merci.

Avec mes meilleures salutations,

Julia Wöhrle

Prosper cubaka

28.04.2018

Volontaire

Il Faut Prendre Courage

P. KIKONDE KOMBA Jean Claude

29.06.2017

DON BOSCO NGANGI

Bonjour Mr Jean Pierre. Grand merci pour le soutien financier à nos enfants orphelins de NGANGI.

J'avais distribué les BD dans nos deux écoles primaires et quelques feuillets dans notre école secondaire et professionnelle.

Bientôt la colonie des vacances.

Monsieur Bakenga

15.05.2016

Directeur de l`école à Goma

J'ai dispensé une leçon très intéressante pour les élèves et pour moi même à nos enfants de l'école primaire en partant des informations contenues dans le BD que vous m'avez envoyé.

Leur enthousiasme était très grand de connaitre plus d'informations concernant le parc de Virunga et surtout le site de Gorille et l'orphelinat de Senkwekwé à Rumangabo.

C'est ainsi que chacun a spontanément reproduit sur papier l'animal du parc qu'il aime. Curieusement, nombreux ont dessiné le gorille, le serpent, l'éléphant et la girafe. C'était très amusant à tous les niveaux.

Si vous avez d'autres BD, n'hésitez pas à me les envoyez car après la leçon, j'ai déposé celui que j'avais à la direction de l'école pour que les enseignants continuent à le partager à d'autres classes qui n'étaient pas avec moi, faute d'une salle de grande capacité.

Piero Gavioli

15.05.2016

Don Bosco Bukavu

Si vous ne pouvez pas venir à Bukavu, quelqu'un de Bukavu pourrait venir vous rencontrer à Goma, du moins je l'espère: précisez-nous les dates de votre séjour.

Je ne sais pas combien de copies de votre BD vous pouvez prendre avec. Les lecteurs potentiels sont innombrables. Pour Bukavu je dirais, si c'est possible, au moins 100 copies: en juillet-août, il y aura des colonies de vacances ou des plaines de jeux dans presque toutes les paroisse, la BD peut être un bon support de conscientisation.

Merci de penser à nous. Bon travail, en communion de foi et de mission.

J.P. Jacot

02.05.2016

Salon du livre Genève 2016

Buchpräsentation Jean-Pierre Jacot am 27. April 2016 bei Éditions Slatkine im SALON DU LIVRE GENÈVE.

J.P. Jacot

24.03.2016

Salon du livre Genève 2016

Judith Raupp

10.03.2016

Bei uns in Goma

Lieber Herr Jacot,

die Uni (Université Libre des Pays des Grands Lacs), für die ich arbeite, unterhält auch eine Primar- und Sekundar-Schule. Mein Kollege, zuständig für Kooperationen und Öffentlichkeitsarbeit, ist dabei, das Cartton zu lesen. Er ist begeistert und will selbst in einer Klasse der Primarschule mit dem Buch arbeiten. Er will es den Kindern zeigen, sie darin lesen lassen und den Hintergrund erklären. Wann genau, ist noch offen. Aber er hat versprochen, sich bald daran zu machen.

Corina

25.02.2016

Congo

Lieber Jean-Pierre ...
Dein Bande Dessinée ist in Paris angekommen ... meine Schwester sagt, Ihr Enkel Hippolyte habe sonst Mühe mit Lesen ... jetzt tut er's, das Buch hat ihn gepackt!

Herzlichen Gruss in den Tag
Corina

Lotte Greber

16.02.2016

Dunkle Wolken über Virunga

Guten Tag

Durch Ihren Flyer haben wir von der neuen Graphic Novel "Dunkle Wolken über Virunga" erfahren. Uns interessiert das Projekt und sehr gerne würden wir ein Exemplar entgegen nehmen.
Gerne legen wir das Buch in unserer Comic Lounge am Festival auf, wo die Besucher in ausgewählten Büchern schmökern können.
Ganz herzlichen Dank.
Freundliche Grüsse
Lotte Greber

S.E.

12.02.2016

Ocean Care

Bastian & Isabelle

08.02.2016

Congo-Comics

Hallo Jean-Pierre

Wir wollten Dir unbedingt noch ein Feedback geben zu Deinem Comics - es ist eine FANTASTISCHE Arbeit! Einmalig grafisch, stimmige Umsetzung, fesselnde Geschichte und faszinierend in Bezug auf den Auftrag. Ich will das auch meinem Cousin zeigen, der immer in Afrika unterwegs ist.

Hoffen, wir sehen uns nochmal, vielleicht in der Galerie, öfter sind wir am Samstag anwesend.

Bis dann, Bastian & Isabelle

Fanélie Wanert

23.12.2015

Livre pour la bibliotheque du centre de primatologie de I'université de Strasbourg

Bonjour Monsieur Jacot,
Nous avons bien reçu la BD, il ya quelque temps déjà, mais je n'avais pas encore eu le temps de la lire. C'est chose faite, et je la trouve de très grande qualité aussi bien dans la forme que le fond. Quel bel outil pédagogique! J'attends encore le retour de mes collaborateurs et étudiants. Juste une petite remarque sur le message en p41 concernant le devenir des animaux braconnés dont des spécimens seraient vendus à des zoos ou des firmes pharmaceutiques. Pour le domaine recherche médicale, même si cela a pu être le cas il y a quelques décénies, ces pratiques ne sont plus d'actualité, les sources d'animaux pour les laboratoires sont extrèment controlées. De même ces pratiques sont proscrites pour les parcs zoologiques dignes de ce nom en Europe et US (mais c'est moins dans mon domaine de compétence), il s'agit plutôt de trafics vers des collectionneurs privés de pays qui ont encore du mal a faire respecter la CITES. Mais j'imagine ne rien vous apprendre à ce sujet. Je suis persuadée que cette BD interessera certains de mes collègues de la SFDP qui travaillent sur le terrain en Afrique. Comment puis-je leur diffuser I'information? Où peuvent il acheter la BD? Souhaitez vous la distribuer gratuitement à certains Insituts? Quelles seraient les modalités? Le mieux serait d'exposer cela sur le site web de la SFDP, nous pouvons y afficher le lien vers votre site ( www.jacot-foundation.ch) à moins que vous ne souhaitiez rédiger un bref texte à I'intention de cette communauté?

Vous pourriez aussi envisager de venir promouvoir vos actions à un de nos colloques annuels?

Bien cordialement
Fanélie Wanert

Eveline Malfliet

17.11.2015

Jean-Pierre Jacot's book published

Hi Marlene,
Hope you are weIL I love the book and I agree it should be available for tourists. I think we can put this into our merchandise wish list for next year. If the French version is already published I think it would be a good idea to display that in the lodge shop already and then in the meantime we can work on getting the English version published. It might take some time but if we put our minds to it, we can definitely make it work in the near future. Maybe you can put me in touch with Jean-Pierre Jacot and we can see where we stand?
Will you be coming to Virunga soon or are you waiting for the Belgian Geronimo team to come here for the operations?
Take care, looking forward to seeing you again! ! :)
Eve

Evelyne Malfliet
Personal Assistant to the Director
Virunga National Park
Rumangabo, North Kivu
DRC
Tel: +243974439247
http://virunga.org

J.P. Jacot

12.11.2015

RTS Prise de Terre

Interview radio par RTS sur la Situation au Congo.

srf

J.P. Jacot

12.11.2015

Partage Lecture

Mon avis :

Il est toujours difficile de commencer un avis, du moins pour moi. Congo n'échappe pas à ma règle, et cela me semble même encore plus difficile malgré les jours laissés après la lecture et la relecture de certaines pages. Non, parce que je ne sais pas quoi en dire, plutôt parce que trois mots clé résument, à mon sens, cette magnifique bande dessinée : pédagogique, émouvante et à partager.

Pédagogique :

Parce qu'il faut bien avouer qu'en feuilletant, lisant ?, cette bande dessinée on apprend beaucoup de choses. Sur le Congo d'abord, la vie là-bas, les risques liés à cette vie, sa géographie, le découpage du territoire, un peu de géo-politique. Sur les gens là-bas, ceux qui sont méchants, ceux qui font semblant d'être gentils ; et ceux qui ont envie que le pays s'en sorte, que la vie soit moins risquée. Il y a aussi ce que l'on devine : la richesse du territoire. Et sa grande beauté.
Malheureusement, le Congo semble payer un prix fort et cruel de posséder de si belles richesses.
Et c'est ici que la bande dessinée devient...

Émouvante :

Parce que suivre la vie de Louis, c'est prendre une grande claque. Bousculer ce que l'on croit savoir. C'est aussi s'ouvrir (ou s'engager encore plus) dans la cause animale, ou plutôt dans la lutte contre la barbarie et la folie de certains humains motivés par l'argent et la cupidité. C'est comprendre que la richesse n'est pas ce que l'on pense au premier abord.
Feuilleter cette bande dessinée, c'est aussi être touché par sa sobriété et la douceur des images (qui sont parfois porteuses d'une grande violence).
Je pensais être touchée par l'aventure de sauvegarde des gorilles, et je l'ai été. Et l'aventure humaine, celle de Louis, est plus que touchante.
Et la dernière phrase, la dernière phrase est juste parfaite comme conclusion.

A partager :

Parce que c'est un devoir de partager un tel ouvrage. Beau à regarder et beau à lire, il mérite d'être connu des petits et des grands.
Aussi, parce que l'aventure que JP Jacot nous propose de suivre est née d'un partage entre toutes les personnes ayant participé à la naissance de cette bande dessinée. Et d'un partage, d'une collaboration de tous les instants entre toutes les personnes, qui au travers de cette fondation, aide à la sauvegarde de la vie naturelle.

COOP

12.11.2015

DB pour sauver les gorilles

Démarche originale, la bande dessinée Congo. Nuages sombres sur les Virunga entend sensibiliser le grand public et les enfants du Nord Kivu, dans la région des grands lacs du Congo; à la conservation de la nature et à la protection du gorille des montagnes. L'auteur Jean-Pierre Jacot, à la tête de la Jacot Foundation pour la nature, plonge le lecteur dans le parc national des Virunga, le plus ancien d'Afrique. Le jeune Louis y effectue un reportage et doit faire face à de dangereux criminels qui menacent la survie des grands singes. L'écolier découvre ainsi le travail exemplaire du groupe canin formé par Marlene Zähner, vétérinaire suisse. Les chiens Saint-Hubert à l'exeptionnel odorat sont utilisés dans la lutte contre le braconnage, un combat quotidien. BWE

Cassiopea

19.10.2015

Avis des lecteurs

« L'avenir est écrit dans les étoiles » Le livre en lui-même, la bande dessinée devrais-je dire, est de toute beauté. Une couverture solide et un papier glacé d'une qualité exceptionnelle. C'est avec beaucoup de respect qu'on tourne les pages d'un bel ouvrage comme celui-ci. D'autant plus que le message qu'il véhicule est fort, bien amené, expliqué avec des mots simples permettant de mettre le texte à la portée de tous.

A travers les yeux de Louis, un petit garçon congolais, nous découvrons combien l'équilibre naturel est menacé dans son pays. La chaîne alimentaire peut être désorganisée lorsqu'une espèce animale est gravement touchée suite aux abus des hommes qui les chassent. L'Est du Congo est convoité pour toutes ses richesses : viande, pétrole, minéraux (dont le coltan : 60 à 80 % des réserves mondiales, très utilisé pour le tantale qu'on retrouve dans les téléphones mobiles). L'état a des difficultés pour surveiller et agir contre tout ça. Il est donc nécessaire de sensibiliser un maximum de personnes sur place et plus loin également. C'est donc un cri du cœur que cette bande dessinée, un témoignage, une façon de faire connaître la fondation, le parc national des Virunga (le plus ancien du continent africain, figurant au Patrimoine Mondial de l'humanité en péril de l'UNESCO depuis 1994) mais surtout de rappeler que des hommes ordinaires se battent pour la sauvegarde d'espèces en voie de disparition et la préservation de la biodiversité.

Comme vous pouvez le découvrir, le trait est simple, les couleurs uniformes sans dégradé, le décor très concis. Contrairement à ce qu'on pourrait croire aux premiers regards, les images ont d'autant plus de force dans leur sobriété, elle sont porteuses de sens. Les scènes de nuit sont particulièrement émouvantes avec le ciel étoilé. Les dialogues, les questions de Louis et les réponses qui lui sont faites permettent de comprendre pourquoi la fondation existe, son but et la volonté de ceux qui l'animent d'avancer, d'espérer, d'agir. Certains se diront que face à la violence, face aux vols, à la tricherie, la corruption, il est peut-être vain de combattre… Mais comme écrit page 72 : «Dans la vie il y a des beaux jours et des jours où tout nous semble obscur. Mais …..même la nuit la plus profonde ne peut rien contre la lumière d'une simple petite bougie. » La lumière est derrière chacune des planches croquées par Jean-Pierre Jacot et la dernière est vibrante d'espérance.

 

Einen Beitrag zu diesem Projekt senden

Bildupload (max. 150 x 150px)     

  

 
Gorilla

Kontakt

Jacot Foundation
Jean-Pierre Jacot
Kramgasse 54
3011 Bern
+41 31 311 54 74
info@jacot-foundation.ch

Die Stiftung

Über uns
Spenden
Impressum

© 2014 Jacot Foundation | powered by Arcoffice GmbH